Autoportrait d’une commode ?

J’avais trouvé ce titre pour un dessin que j’avais fait il y a pas mal d’années (au moins 40 ans)

Ca ne veut rien dire, alors ça permet de faire n’importe quoi… alors, voici une acrylique. L’esquisse a été faite avec un pinceau genre aquarelle, pour la souplesse, en utilisant la couleur terre de sienne, en insistant sur les parties sombres.

Puis j’ai utilisé du noir pour commencer une esquisse plus poussée. Puis …. je ne sais plus; l’ordre des couleurs me vient comme ça, couleur chair, certainement, puis le rouge pour les cheveux, le bleu pour le fond. Puis je suis revenu au noir, au blanc, bref une technique assez aléatoire, tâtonnante,  évolutive. 

Dans l’art, le mieux est-il l’ennemi du bien ?

J’étais satisfait de mon portrait hier, alors j’ai voulu l’améliorer (j’avais eu des idées pendant la nuit).
Malheur!
J’ai du effacer ce que j’avais fait aujourd’hui, en y passant du temps
Moralité:
La nuit nuit. 
(Et le jour ajoure).

D’autres dessins sont dans la galerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.