Mon pote est un gnou: art singulier

Acrylique sur papier. art singulier, art brut

Art singulier figuratif; acrylique sur papier. Portrait de deux personnes, l’une faisant des grimaces à l’autre, lasse et désabusée. Je n’ai pas vraiment d’explications pour ce dessin, je préfère laisser le spectateur imaginer lui-même une histoire. Très souvent, un fond minimaliste, là un rectangle jaune (j’aime cette couleur) délimité par des traits noirs grossierement dessinés… un peu comme une image de marque, une signature: Pilip est économe, et veut le faire savoir 😉

Les danseurs

2 croquis rapides de danseurs rouges. 2 danseurs, c’est peu pour faire un triptyque. Je viens d’en refaire un, dans le même style… et je m’aperçois que les 2 premiers ont été faits…. très rapidement. Bon, c’était des essais, mais a posteriori, j’aime bien cet ensemble, mi-bâclé, mi très bâclé, mi fait à la va-vite … le dernier est du même acabit

Horde aux chiens

Ca ne ressemble pas vraiment à des chiens, mais ce ne sont pas non plus des non-chiens. Ce sont des êtres vivants bizarres, peut-être des mutants… oula !! …. il me vient une idée, surement parce que je regarde les infos à la télé, et qu’il n’y a que de mauvaises nouvelles: et si c’était des êtres humains se promenant avec leurs enfants, tenus en laisse, ou de la famille… ou des amis … malsain tout ça, non ?

Autoportrait d’une commode ?

J’avais trouvé ce titre pour un dessin que j’avais fait il y a pas mal d’années (au moins 40 ans)

Ca ne veut rien dire, alors ça permet de faire n’importe quoi… alors, voici une acrylique. L’esquisse a été faite avec un pinceau genre aquarelle, pour la souplesse, en utilisant la couleur terre de sienne, en insistant sur les parties sombres.

Puis j’ai utilisé du noir pour commencer une esquisse plus poussée. Puis …. je ne sais plus; l’ordre des couleurs me vient comme ça, couleur chair, certainement, puis le rouge pour les cheveux, le bleu pour le fond. Puis je suis revenu au noir, au blanc, bref une technique assez aléatoire, tâtonnante,  évolutive. 

Dans l’art, le mieux est-il l’ennemi du bien ?

J’étais satisfait de mon portrait hier, alors j’ai voulu l’améliorer (j’avais eu des idées pendant la nuit).
Malheur!
J’ai du effacer ce que j’avais fait aujourd’hui, en y passant du temps
Moralité:
La nuit nuit. 
(Et le jour ajoure).

D’autres dessins sont dans la galerie.

Femme et homme

Un croquis rapide, acrylique sur papier fin A2, de deux visages. Après le strabisme divergent,  maintenant je fais des yeux qui regardent en l’air, genre révulsés. Je me demande pourquoi. Ou plutôt,  il ne faut pas que je me demande pourquoi, sinon, je vais passer le reste de ma vie en analyse… à suivre

Couple nu dansant

couple nu dansant

Un dessin à l’encre, rehaussé d’acrylique, représentant un couple nu dansant (détail). L’homme semble porter la femme, la femme chevauche l’homme/ Celle-ci semble prendre plaisir, alors que l’homme semble interrogatif.

J’aime les corps entrelacés, tordus, J’ai pourtant du mal à dessiner des corps derrière des corps; ils sont encore plus difformes qu’au premier plan. Je me souviens de certains groupes qui m’ont posé problème: je comptais les bras, les jambes, et j’avais du mal à trouver les propriétaires de certains membres.

J’ai dessiné les détails des mains et des pieds, et je les ai faites un peu plus grandes?

Ce dessin est un peu ancien; je vais refaire une série sur ce sujet, mais je ne sais pas encore s’ils doivent être nus, ou habillés.

Mon pote est un gnou (suite)

Bon j’ai l’impression que je vais devoir changer de titre, car le pote a toujours l’air d’un clown. J’ai l’impression qu’il y met de la mauvaise volonté.

Non, tous comptes faits, le titre est bien, le reste … mais je n’ai plus envie d’y toucher… et je ne sais pas quoi retoucher!

Mon pote est un gnou

Pourquoi ce titre ?
Il m’est venu comme ça, alors je n’est pas hésité. Le visage, en cours, ressemble plus à un clown qu’à un gnou, mais qui sait… affaire à suivre.

Je regarde à nouveau (J+1) ce visage. Il est trop…. trop tout. Il faut que je le revois: plus soft, moins caricatural. J’y retourne demain.

Du pouce et autres connaissances anatomiques

Je ne savais pas que le pouce n’avait que 2 phalanges. J’ai récité, comme tout le monde le triplet gagnant : phalange, phalangine, phalangette. Un peu comme au fameux jeu Sloubi, avec la suite: … Tacate, Cacatac, Cagactaca, Ratatac mic, et Chanter Sloubi.
3 phalanges donc !!
et le pouce, je ne m’étais pas posé la question… 3 comme les autres doigts. Il suffit de voir le dessin, dans ce post,  que j’ai fait il y a plus de 2 ans.
Jusqu’à ce que Jajane m’annonce il y a quelques mois, sans prévenir: non, Pilip, le pouce n’a que 2 phalanges !
Dubitatif, je dévisage mes pouces, le gauche, puis le droit, compte les morceaux d’abatis, les recompte… rien à faire, les pouces n’ont que 2 phalanges.

Merci donc à Jajane, pour ses connaissances en géographie humaine. Maintenant, mes mains ont l’air moins anormales.

Pour moi, la pouce n’a pas de phalangine… 😉

Croquis rapide

Encore un dessin rapide, que j’ai fait un soir de TV, une bouille amusante, plein de gribouillis et de taches de rousseur, avec une coiffure plutôt sage, avec des yeux curieux, comme d’habitude.