Pilip et ses monstres

Ma première exposition personnelle avait pour nom « Bicornes et divergences de vue »
On me voit ici portant des cornes (factices), devant un tableau de cette série. Ce tableau représentait 2 enfants (les miens), cornus. Ils m’en ont un peu voulu de les avoir souvent massacrés, artistiquement bien sûr.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.