Tete endormie

Voilà, voilà… je reprends mes publications, et surtout mes créations. Il y a des périodes comme ça, où l’imagination est au repos, le courage et la disponibilité manquent, l’esprit est ailleurs, ou même en jachère. Je ne suis pas un vrai artiste: un vrai artiste crée, spontanément, sans arrêt. Moi, je dois me forcer, et je crée surtout quand une dead line approche, une obligation impérative me pousse, me tire, une envie, subite et de courte durée, sourd. J’ai toujours été fainéant, paresseux. Les personnes qui souffrent de ces défauts ont des vies harassantes, difficiles à supporter, sont des besogneux. Ecrire pourrait aider à me motiver, mais j’attends, j’attends; il faut toujours que je me force.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.